Community Manager

Qu’est-ce qu’un bon community manager ?

Le community manager gère et anime les communautés sur les différents sociaux et site internet. En charge de diverses missions, il doit être à la fois polyvalent, créatif, organisé, tout en ayant un bon sens du relationnel.

Le community manager : quel est son rôle ?

Le community manager (CM), ou gestionnaire de communauté en français, a pour rôle d’animer, de modérer et de divertir les communautés sur les différents réseaux sociaux et sites internet. Il est donc en charge de la communication web d’une marque, et de sa e-reputation.

Ses objectifs principaux sont d’accroître la notoriété de la marque, de fidéliser une communauté, et acquérir de nouveaux clients.

Le CM peut travailler aussi bien en agence, en entreprise, de manière autonome (appelé freelance), que pour le compte de personnalités.

C’est un métier avec une importance croissante. En effet, les utilisateurs des réseaux sociaux se multiplient. De plus, avec la masse d’informations sur Internet, les marques doivent réussir à capter l’attention des internautes pour communiquer efficacement.

Les différentes tâches du community manager

Le CM est un poste aux multiples casquettes, il n’existe pas de journée type pour ce métier.
Néanmoins, voici une liste des principales missions du community manager.

  • L’animation des communautésPour cela, le CM alimente en contenu des comptes Facebook, Twitter, Instagram, LinkedIn, Pinterest… Son but est de susciter de l’interaction avec les internautes. Cette tâche comprend aussi parfois de la modération.
  • La rédaction de contenuAvant de poster sur les réseaux, il faut d’abord rédiger le contenu du post en adéquation avec les valeurs et identité de la marque. Le CM peut aussi être amené à rédiger des articles pour les blogs d’entreprise.
  • La veille, informationnelle et concurrentielle
    Le CM doit constamment être attentif aux actions des concurrents et partenaires de sa marque, afin d’être le plus réactif possible. Cette veille s’accompagne d’une constante vigilance sur ce qui se dit sur la marque sur les réseaux. De plus, il s’informe sur les actualités du secteur d’activité de la marque, ainsi que sur les centres d’intérêt de sa communauté, pour les relayer.
  • Le social advertising
    Le social advertising désigne les actions de diffusion publicitaire payante de contenus sur les réseaux sociaux. Le CM doit donc savoir créer et cibler des audiences, faire des tests A/B sur ses publicités et optimiser son budget pour garantir un impact maximal.
  • L’élaboration de stratégie digitale
    Travaillée en amont, elle permet de définir le cadre d’utilisation des réseaux sociaux. Le CM doit déterminer les cibles, les sujets sur lesquelles communiquer, les supports de communication et les objectifs. Il doit ensuite planifier ses posts par le biais d’un calendrier éditorial.

Les qualités du community manager

Les compétences requises pour être bon CM sont très différentes d’une mission à l’autre. En voici une liste non-exhaustive.

  • Être polyvalent : le CM, comme évoqué précédemment, est amené à réaliser de nombreuses missions de natures différentes. Il lui est donc nécessaire de savoir s’adapter.
  • Être créatif : la créativité permet de se démarquer des concurrents, c’est donc un bon atout dans la stratégie web d’une marque.
  • Être réactif, vis-à-vis de la concurrence, mais aussi envers sa communauté, afin de favoriser l’interactivité.
  • Avoir une bonne maîtrise de la langue française et de l’orthographe. Une compétence nécessaire pour être pris au sérieux par les internautes.
  • Avoir des connaissances solides en e-marketing et en communication. Cela passe par une parfaite maîtrise des réseaux sociaux et des outils liés (campagne ads, indicateurs de performances, etc.). De plus, il est indispensable pour lui de connaître les fondamentaux du SEO et les algorithmes de Google pour optimiser au mieux les contenus. Par ailleurs, avoir une solide culture web et des tendances internet, à entretenir grâce à une veille régulière, est primordial.
  • Enfin, être organisé. Les missions sont nombreuses et planifiées à des moments variés. Sans une bonne organisation, le CM risque d’oublier des tâches importantes à réaliser.

Certaines qualités complémentaires peuvent aussi être un atout pour la gestion de communauté, telles qu’une notion des logiciels WordPress et Photoshop, ainsi que des langages HTML, CSS ou PHP, une bonne maîtrise de la langue anglaise, une connaissance du droit de l’internet, etc.

Besoin d’un conseil dans ce domaine ?